Accueil > Clarisse et Stéphane ont retrouvé le sourire

Clarisse et Stéphane ont retrouvé le sourire

Clarisse et Stéphane vivent avec leurs 3 enfants, de 9, 4, et 2 ans, dans une maison près de Pont-Sainte-Maxence dans l’Oise. Cette maison, c’est une vraie « passoire énergétique », sans aucune isolation, où il fait très froid et humide l’hiver.

« Ce n’était pas tolérable de coucher les enfants dans une chambre à 14°C » raconte Clarisse. Les maigres revenus de la famille – Stéphane est micro-entrepreneur en carrosserie et Clarisse sans emploi- ne suffisent plus à payer les factures d’électricité de 300 €/mois. Clarisse raconte : « il fallait tous les jours choisir entre manger et se chauffer correctement ».

Ensuite Clarisse va rencontrer un bénévole du Secours Catholique local, Christian Guillier, qui va leur redonner confiance, et les mettre en contact avec l’association « Réseau Eco Habitat » (REH).

Réseau Eco Habitat préconise un programme de travaux lourds : réfection de la toiture, isolation des murs et des plafonds, ventilation, changement du système de chauffage pour un montant total de 42 000 euros. L’association travaille d’arrache-pied et va réussir à trouver pas moins de 11 sources de financement distinctes pour boucler le plan de financement pour faire les travaux (l’Anah, la région, le département, la CAF…).

Pendant toute cette période, pour que la famille ne se décourage pas, le bénévole va voir et discuter avec Clarisse et Stéphane toutes les semaines. Une véritable relation d’amitié se noue. Les travaux ont eu lieu en janvier 2019. Ils ont permis à la maison de passer de la classe G à la classe D, en divisant par 3 leurs dépenses de chauffage. A l’école, le fils aîné raconte à sa maîtresse :

« Maîtresse ! maintenant, on ne vit plus dans une maison de pauvres ! ».

Aujourd’hui Clarisse a retrouvé un emploi et le sourire.