La précarité énergétique

20%
Selon l’INSEE, 1 français sur 5 subirait un inconfort dans son logement lié à de mauvaises conditions de chauffage. D’une manière générale, on parle de précarité énergétique dès lors qu’un ménage ne peut chauffer convenablement son logement à un coût maitrisé par son budget familial.
10%
On identifie ainsi un ménage en précarité énergétique dès lors que celui-ci consacre plus de 10% de ses ressources financières disponibles pour payer ses factures d’énergie. On comptabiliserait ainsi en France entre 4 à 5 millions de foyers frappés par ce fléau.