Faire des travaux dans son logement pour économiser

Les travaux d’économie d’énergie ont pour objectif principal de faire des économies financières sur les factures de chauffage. Bien entendu, quand ces travaux s’accompagnent d’un meilleur confort dans son logement et permettent de protéger l’environnement, c’est encore mieux !

Pour être efficace, la rénovation énergétique de l’habitat doit intégrer un ensemble de travaux qui permettent de diminuer significativement coût énergétique du logement et limiter les émissions de gaz à effet de serre.

Ces travaux de rénovation sont composés de trois postes très complémentaires les uns des autres : avant tout l’isolation (toiture, murs périphériques, plancher),  le renouvellement de l’air intérieur (ventilation), et le chauffage avec la production d’eau chaude sanitaire.

deperdition-maison
Source : Centre National des Nouvelles Energies

Isoler thermiquement sa maison permet de réduire les besoins en chauffage et aussi en climatisation. En fait renforcer l’isolation de sa maison amène à faire d’importantes économies, car les déperditions de chaleur seront limitées l’hiver, mais cela permettra également de préserver de la fraîcheur l’été.

Mais attention : L’isolant doit aussi être adapté au logement et préserver une bonne respiration des parois. En effet, comme une peau, les murs ont besoin de respirer et les échanges de vapeur d’eau générés dans le logement ne doivent pas être bloqués au risque de créer des désordres importants (humidité, pourrissement des matériaux, dégradation prématurée de l’isolant…).

La qualité de notre air intérieur est primordiale, alors que nous passons environ 80% de notre temps dans des lieux fermés. Si l’air extérieur est pollué, l’air intérieur s’avère souvent de moins bonne qualité : exposition prolongée à des produits nocifs, humidité persistante… Dans nos logements se concentrent plusieurs types de polluants (Composés Organiques Volatiles) qui ont des conséquences sur notre santé (sensibilité aux allergies voire substances classées canrogènes pour l’homme…). Les logements sont de mieux en mieux isolés, ce qui constitue une excellente nouvelle pour nos dépenses d’énergie, mais pénalise toutefois le renouvellement de notre air intérieur. Dès lors, une bonne isolation doit se concevoir obligatoirement avec un bon système de ventilation.

Le choix du mode de chauffage est important dans un projet de réhabilitation, il devra notamment tenir compte du niveau d’isolation réalisé et des sources d’énergie localement disponibles ou pas (accès a un réseau de distribution, orientation du logement, etc.).

Par ailleurs, il est important de maîtriser la température ambiante de son habitation pour réaliser de réelles économies afin de réduire le montant de ses factures sachant que le chauffage et la production d’eau chaude sanitaire sont les postes les plus importants de consommation d’énergie.